(nous remercions Medacta Int pour l’iconographie)
Qu’est ce qu’une prothèse totale de hanche ?
 
L’articulation de la hanche est constituée de deux os : le fémur et l’os coxal. L’articulation est mobile dans tous les plans de l’espace et extrêmement stable car la zone de contact a une parfaite congruence : la tête fémorale est sphérique et s’emboite parfaitement dans le bassin, dans une zone appelé « cotyle ».
Une prothèse totale de hanche (PTH) est constituée de deux éléments principaux, appelés implants :
 
–          L’implant fémoral avec une tige et une tête, appelée « bille », implanté dans le fémur
–          L’implant cotyloïdien qui est concave, implanté dans le bassin
 
Ces deux éléments ont les caractéristiques suivantes :
Le matériau des implants, la fixation à l’os des implants et le matériau de la zone de frottement, appelé couple de frottement.
 
La fixation des implants dans l’os se fait principalement de deux manières :
–          Technique dite « sans ciment » : tenue par une impaction puis l’os colonise par la surface de revêtement de la prothèse, recouvert d’ hydroxyapatite.
–          Technique dite «fixation cimentée » : un ciment, c’est à dire un matériau semblable à de la résine permet de fixer l’implant à l’os.
 
Le matériau des implants peut être constitué d’acier inoxydable, de métal (chrome-cobalt), de titane, de polyéthylène (PE) ou encore d’alumine. Le revêtement des implants est lisse si la fixation est cimentée, recouvert d’hydroxyapatite(HA) si la fixation est sans ciment. Le polyéthylène est un plastique de haute résistance à l’usure. L’alumine est une céramique, c’est le matériau actuellement le plus résistant à l’usure.
 
Le couple de frottement associe la bille de la tige de la tête fémorale et la zone du cotyle qui lui fait face. Le couple dépend également de la fixation utilisée. Un couple de frottement dur-dur (métal-métal ou alumine-alumine) ne tolère pas une fixation cimentée du cotyle. La bille de la tige fémorale qui remplace la tête fémorale est soit en métal soit en alumine. La surface du cotyle qui affronte la bille est soit en PE, soit en alumine, soit en métal. Sur le plan théorique, les couples qui ont une durée de vie les plus longues sont les couples dur-dur. Il n’est pas possible d’opposer du métal à la céramique.
 Et il y a donc 4 associations possibles de couple de frottement :
–          bille de métal – cotyle en polyéthylène
–          bille en alumine – cotyle en polyéthylène
Et deux autres couples, appelés couple dur-dur :
–          bille de métal – cotyle en métal
–          bille en alumine – cotyle en alumine
 
Schématiquement, il existe aujourd’hui deux choix principaux d’implants qui sont :
–          une fixation cimentée, avec une tige en acier, une bille en acier et un cotyle en polyéthylène
–          une fixation sans ciment, avec une tige recouverte en HA, une bille en alumine et un cotyle en alumine